La Maison du Saule

Pour les vampires d'Erethil
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Echanges épistolaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yvain Gisoreux
Champion
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Echanges épistolaires   Mer 5 Oct - 23:26

Citation :

Le *25.09.2016*
Cité d'Erethil

Bonjour,

je dois vous avouer que je suis presque soulagée que vous l'ayez appris, ainsi je n'ai plus de raison de vous mentir à nouveau.

Vous devez savoir que j'ai connaissance de la décision de notre Noblesse, de ne pas vous laisser circuler dans votre condition de vampire, depuis maintenant plus d'un ans et demi... Très peu de temps après avoir remis la synthèse du dossier âprement travaillée et discutée au Conseil des Édiles pour vous permettre d'obtenir une dérogation et des conditions de circulations encadrées. L'ordre a été donné de trouver un moyen de vous capturer, dans le but de vous soigner, quitte a utiliser des faux documents.

Nous étions un petit nombre dans le secret, et nous avons alors demandé une alternative avant que vous ne soyez l'objet d'une chasse à prime. Il nous fallait du temps pour terminer de mettre en place de quoi vous soigner, tous les quatre, donc les deux rituels, ce que Notre Noblesse avait accepté. Pendant l'un des entretient, il m'a été personnellement signalé par Notre Noblesse que si vous étiez mis d'une quelconque façon au courant de Leur décision, je serais accusée de crime pour Trahison, empêchant de façon définitive toute possibilité d'entente entre nous afin de faciliter confiance et compréhension.

Les difficultés à obtenir les derniers éléments du rituel Ilmatérite inhérentes à des indisponibilités de fonctionnaires, ou jouant simplement de malchance sur certains sortilèges lancés, ont finalement eu raison de la patience de Notre Noblesse. Ce qui a amené aux deux contrats de capture qui vous concerne. J'insiste sur le terme car il ne s'agit certainement pas d'une demande de mise à mort, l'ordre a également été très clair la dessus. Le but étant de vous soigner, avec ou sans votre accord.

Néanmoins, et malgré l'ordre clair de vous capturer, vous noterez que rien n'a jamais été tenté en ce sens, pendant ces 18 mois. Je me suis encore régulièrement présentée à vous et ce sans artifices, ni tentative de vous tromper. Parceque clairement ça n'était justement pas dans nos intentions, et que la solution de vous sortir de votre condition nous a toujours importé, m'importe, c'est une priorité avant tout autre considération. Je favoriserais toujours la conciliation, si elle est possible.

Si je n'ai pas pu vous dire toute la vérité, tenue par la menace d'une accusation, je n'ai jamais menti sur la volonté de vous permettre de transcender votre condition, ni sur les recherches que nous avons continués dans ce sens après l'ordre donné, et encore moins sur la parole donnée d'aider votre maitresse à retrouver sa mémoire.

J'ai parfaitement conscience de la difficulté d'action que va amener cette nouvelle situation. Je compte sur votre esprit d'analyse pour tenir compte de ce qui a été fait, des actes, qui sont plus évocateurs que les mots. J'espère que vous vous rendrez compte qu'en effet, si nos intentions avaient été depuis le début de vous tromper, nous aurions agit autrement, et depuis longtemps, d'autant plus avec une possibilité de faux papiers.

Sachez que nos intentions concernant les rituels et vos transcendances sont aujourd'hui inchangées. De plus, nos ennemis restent les mêmes. Je n'ai aucune solution miracle pour aplanir la situation actuelle, mais vous serez prévenus dès que nous pourrons procéder aux quatre soins, et j'espère qu'à ce moment là vous nous ferez confiance. Nous ne pouvons évidemment plus vous rencontrer sans risquer d'être maintenant accusés de ne pas suivre un ordre aujourd'hui public et direct.
E. Istaryl


Eloyse a écrit:
Citation :
Je vous transmets ceci de la part de la  garnison,
EJ



*ecriture droite, papier a en tête de la garnison*
Citation :
Major Alois de Fondsombre,
Caserne d'Erethil, le *05/10*


Reprouvés de la maison du Saule,


La situation ne s'arrange ni ne stagne, elle empire.
Avant d'en arriver a une fin inéluctable, je souhaite vous faire part de mon point de vue avant que le temps de la discussion ne soit révolu.

Votre demande d'aide pour l'analyse et la destruction de l'esprit de feu est louable.
Votre souhait d'être guérit de votre affliction est légitime.
Votre obstination à continuer le combat qui vous à mener dans les égouts est honorable.
Votre demande pour aider la comtesse est compréhensible

Cependant je me dois de vous dire que la prise d'otage à l'effet strictement inverse de ce que vous escomptiez.
Vous n'arrivez qu'a faire l'union contre vous car vous avez oublié que par delà les conflits internes de la cité, le peuple d'Erethil déteste pardessus tout qu'on lui force la main, et vous perdez petit a petit les quelques soutiens de confiance que vous aviez.

En continuant comme cela vous n'obtiendrez que votre destruction a terme, quelque soit le nombre de victimes que vous ferez. Il n'y a pas d'autre issue pour vous dans cette voie car les menaces, la manipulation et bientôt la torture et la mort vous éloigne de plus en plus de la guérison.

Mais l'espoir est possible, et je souhaite par la présente vous en expliquer le chemin.

L'espoir réside en premier lieu dans le rituel d'ilmater dont nous connaissons désormais les litanies et le psaume que nous sommes allé chercher dans l'Abbaye de Saint-Sollars, le Deux-fois-Martyr.
Les  composantes matérielles seront bientôt réunies. Mais un appel au don est nécessaire pour les diamants. Encore une fois vos agissements ne nous aideront pas à réunir la somme nécessaire.
Une dévouée d'ilmater est convaincue de sa réussite, et est prête a offrir en partage une part de sa propre vie pour que vous puissiez revivre à nouveau.
Des volontaires veulent encore possible cet espoir pour vous tous et sont prêt aux souffrances que le rituel leur imposera.
Leur engagement est sincère et profond, mais vos actions vont a l'encontre des principes du dieux brisé, autant les volontaires doutent et risque de se désister, autant le rituel risque de ne pas fonctionner si vous ne l'acceptez pas dans son œuvre et dans ce qu'il représente.


Le premier pas qui nous permettra de revenir sur le chemin de la vie sera de relâcher les otages. Vous n'obtiendrez rien d'autre par eux que le refus a ce rituel.
Il est entendu qu'il ne devront pas avoir subit de torture physique ou mentale, ni vampirisé ni sous influence. Nous prenons vos menaces au sérieux, mais je suis certain que vous avez respecté votre parole jusqu'à présent et qu'ils sont en bonne santé. Dans le cas contraire, ou si suite a ce courrier un nouvel otage venait augmenter votre contingent, un nouveau vampire venait à accroître vos rangs il sera entendu un refus catégorique à ce dernier espoir.


Le premier pas fait, nous accéderons a votre demande faite à la Patricienne Jeraen.
Votre parole de non agression me suffira, et vous aurez alors la mienne sur la sincérité de notre action a vos cotés.
Un petit groupe descendra alors selon votre demande pour effectuer une approche de l'esprit de feu afin de procéder à son analyse.Nous préférerions que vous puissiez l'attirer en extérieur pour cela, a défaut nous seront obligé d'escorter la patricienne pour assurer de sa sécurité.

L'analyse sera faite, mais à son terme vous devrez remonter avec nous pour procéder à votre guérison ou être enfermé jusqu'à la réalisation du rituel de la mort latente sur l'ensemble des membres de votre nouvelle famille.
Il ne sera pas possible d'aller plus loin sans cela.


L'espoir persiste, mais je vous encourage à discuter avec votre famille du caractère dogmatique de ce rituel du dieux martyr et de ses implications, car sa réussite dépend de votre complet assentiment et des faits futurs qui vous en rapprocheront ou vous en eloigneront.

Pour ma part, je me rappelle du jour ou un camarade de la sainte triade m'a demandé quelle sentence je donnerai pour  un vampire.
Il avait alors dit qu’étant Tormiste, son premier instinct serait de le détruire, mais que de part la présence du culte d'ilmater au sein de la triade il donnerait le temps à ce dernier d'étudier la possibilité de le sauver.
Je peux lui répondre aujourd'hui, que plus que lui, je me suis personnellement engagé à procéder à leur guérison avec la bienveillance du dieu Brisé.
Et vous ?


En espérant que vous aurez raison gardé, je vous engage à me suivre sur le chemin d'apaisement, le choix de la vie.
Plus que jamais, votre destin est entre vos mains.

Alois de Fondsombre
Major de la garnison d'Erethil
Paladin du juste




Dernière édition par Yvain Gisoreux le Jeu 6 Oct - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yvain Gisoreux
Champion
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: Echanges épistolaires   Jeu 6 Oct - 0:53

Citation :
Virgile,

Merci de poster les courriers anonymement a Messire d'Evastur et au Lieutenant Assur-Bel-Kala

*signature rapide*


(Courrier pour Messire d'Evastur)


Citation :
Messire d'Evastur


Le 27 Elesias 1510
Royaume des Profondeurs


Messire d'Evastur,

De part mes divers informateurs, j'ai cru comprendre que je vous donnais un peu de travail. Sachez que j'en suis navré, et je comprends. Je suis moi même débordé. Un jour peut être prendront nous un verre ensemble pour en parler. D'ici là mon cher ami, j'aimerais traiter avec vous, si vous le permettez, d'un courrier reçu de la part du major dont je vous joins l'original dans ce pli.

Veuillez noter :

- Le souhait du major de collaboration malgré l'ordre de capture.
- La fraude dans la signature.

Je suis affreusement gêné  d'être approché à travers un tel courrier. Je sais que le major est en délicatesse avec le respect de la loi, preuve en est le panneau des condamnations (de même que pour le lieutenant Fauconrouge d'ailleurs), mais j'aurais préféré ne pas avoir à traiter avec des gens ayant si peu de respect des règles établies, les foulant du pied à la moindre occasion.

Mes salutations distinguées,





Pour la maison du Saule
Champion Gisoreux
*Signature*



*original reçu*
*ecriture droite, papier a en tête de la garnison*
Citation :
Major Alois de Fondsombre,
Caserne d'Erethil, le *05/10*


Reprouvés de la maison du Saule,


La situation ne s'arrange ni ne stagne, elle empire.
Avant d'en arriver a une fin inéluctable, je souhaite vous faire part de mon point de vue avant que le temps de la discussion ne soit révolu.

Votre demande d'aide pour l'analyse et la destruction de l'esprit de feu est louable.
Votre souhait d'être guérit de votre affliction est légitime.
Votre obstination à continuer le combat qui vous à mener dans les égouts est honorable.
Votre demande pour aider la comtesse est compréhensible

Cependant je me dois de vous dire que la prise d'otage à l'effet strictement inverse de ce que vous escomptiez.
Vous n'arrivez qu'a faire l'union contre vous car vous avez oublié que par delà les conflits internes de la cité, le peuple d'Erethil déteste pardessus tout qu'on lui force la main, et vous perdez petit a petit les quelques soutiens de confiance que vous aviez.

En continuant comme cela vous n'obtiendrez que votre destruction a terme, quelque soit le nombre de victimes que vous ferez. Il n'y a pas d'autre issue pour vous dans cette voie car les menaces, la manipulation et bientôt la torture et la mort vous éloigne de plus en plus de la guérison.

Mais l'espoir est possible, et je souhaite par la présente vous en expliquer le chemin.

L'espoir réside en premier lieu dans le rituel d'ilmater dont nous connaissons désormais les litanies et le psaume que nous sommes allé chercher dans l'Abbaye de Saint-Sollars, le Deux-fois-Martyr.
Les  composantes matérielles seront bientôt réunies. Mais un appel au don est nécessaire pour les diamants. Encore une fois vos agissements ne nous aideront pas à réunir la somme nécessaire.
Une dévouée d'ilmater est convaincue de sa réussite, et est prête a offrir en partage une part de sa propre vie pour que vous puissiez revivre à nouveau.
Des volontaires veulent encore possible cet espoir pour vous tous et sont prêt aux souffrances que le rituel leur imposera.
Leur engagement est sincère et profond, mais vos actions vont a l'encontre des principes du dieux brisé, autant les volontaires doutent et risque de se désister, autant le rituel risque de ne pas fonctionner si vous ne l'acceptez pas dans son œuvre et dans ce qu'il représente.


Le premier pas qui nous permettra de revenir sur le chemin de la vie sera de relâcher les otages. Vous n'obtiendrez rien d'autre par eux que le refus a ce rituel.
Il est entendu qu'il ne devront pas avoir subit de torture physique ou mentale, ni vampirisé ni sous influence. Nous prenons vos menaces au sérieux, mais je suis certain que vous avez respecté votre parole jusqu'à présent et qu'ils sont en bonne santé. Dans le cas contraire, ou si suite a ce courrier un nouvel otage venait augmenter votre contingent, un nouveau vampire venait à accroître vos rangs il sera entendu un refus catégorique à ce dernier espoir.


Le premier pas fait, nous accéderons a votre demande faite à la Patricienne Jeraen.
Votre parole de non agression me suffira, et vous aurez alors la mienne sur la sincérité de notre action a vos cotés.
Un petit groupe descendra alors selon votre demande pour effectuer une approche de l'esprit de feu afin de procéder à son analyse.Nous préférerions que vous puissiez l'attirer en extérieur pour cela, a défaut nous seront obligé d'escorter la patricienne pour assurer de sa sécurité.

L'analyse sera faite, mais à son terme vous devrez remonter avec nous pour procéder à votre guérison ou être enfermé jusqu'à la réalisation du rituel de la mort latente sur l'ensemble des membres de votre nouvelle famille.
Il ne sera pas possible d'aller plus loin sans cela.


L'espoir persiste, mais je vous encourage à discuter avec votre famille du caractère dogmatique de ce rituel du dieux martyr et de ses implications, car sa réussite dépend de votre complet assentiment et des faits futurs qui vous en rapprocheront ou vous en eloigneront.

Pour ma part, je me rappelle du jour ou un camarade de la sainte triade m'a demandé quelle sentence je donnerai pour  un vampire.
Il avait alors dit qu’étant Tormiste, son premier instinct serait de le détruire, mais que de part la présence du culte d'ilmater au sein de la triade il donnerait le temps à ce dernier d'étudier la possibilité de le sauver.
Je peux lui répondre aujourd'hui, que plus que lui, je me suis personnellement engagé à procéder à leur guérison avec la bienveillance du dieu Brisé.
Et vous ?


En espérant que vous aurez raison gardé, je vous engage à me suivre sur le chemin d'apaisement, le choix de la vie.
Plus que jamais, votre destin est entre vos mains.

Alois de Fondsombre
Major de la garnison d'Erethil
Paladin du juste


(Courrier pour le Lieutenant Assur-Bel-Kala)


Citation :
Lieutenant Assur-Bel-Kala


Le 27 Elesias 1510
Royaume des Profondeurs


Lieutenant,

J'espère que tout se passe bien avec Ludivine. Je sais que la garnison est très occupée, mais la situation est grave ! En effet, le major à encore violé la loi, et les ordres ! Voici la copie d'un courrier reçu, l'original est en possession de Messire d'Evastur.

Veuillez noter :

- Le souhait du major de collaboration malgré l'ordre de capture.
- La fraude dans la signature.

Je suis affreusement gêné  d'être approché à travers un tel courrier. Je sais que le major est en délicatesse avec le respect de la loi, preuve en est le panneau des condamnations (de même que pour le lieutenant Fauconrouge d'ailleurs), mais j'aurais préféré ne pas avoir à traiter avec des gens ayant si peu de respect des règles établies, les foulant du pied à la moindre occasion.

Mes salutations distinguées,





Pour la maison du Saule
Champion Gisoreux
*Signature*



*copie*
Citation :
Major Alois de Fondsombre,
Caserne d'Erethil, le *05/10*


Reprouvés de la maison du Saule,


La situation ne s'arrange ni ne stagne, elle empire.
Avant d'en arriver a une fin inéluctable, je souhaite vous faire part de mon point de vue avant que le temps de la discussion ne soit révolu.

Votre demande d'aide pour l'analyse et la destruction de l'esprit de feu est louable.
Votre souhait d'être guérit de votre affliction est légitime.
Votre obstination à continuer le combat qui vous à mener dans les égouts est honorable.
Votre demande pour aider la comtesse est compréhensible

Cependant je me dois de vous dire que la prise d'otage à l'effet strictement inverse de ce que vous escomptiez.
Vous n'arrivez qu'a faire l'union contre vous car vous avez oublié que par delà les conflits internes de la cité, le peuple d'Erethil déteste pardessus tout qu'on lui force la main, et vous perdez petit a petit les quelques soutiens de confiance que vous aviez.

En continuant comme cela vous n'obtiendrez que votre destruction a terme, quelque soit le nombre de victimes que vous ferez. Il n'y a pas d'autre issue pour vous dans cette voie car les menaces, la manipulation et bientôt la torture et la mort vous éloigne de plus en plus de la guérison.

Mais l'espoir est possible, et je souhaite par la présente vous en expliquer le chemin.

L'espoir réside en premier lieu dans le rituel d'ilmater dont nous connaissons désormais les litanies et le psaume que nous sommes allé chercher dans l'Abbaye de Saint-Sollars, le Deux-fois-Martyr.
Les  composantes matérielles seront bientôt réunies. Mais un appel au don est nécessaire pour les diamants. Encore une fois vos agissements ne nous aideront pas à réunir la somme nécessaire.
Une dévouée d'ilmater est convaincue de sa réussite, et est prête a offrir en partage une part de sa propre vie pour que vous puissiez revivre à nouveau.
Des volontaires veulent encore possible cet espoir pour vous tous et sont prêt aux souffrances que le rituel leur imposera.
Leur engagement est sincère et profond, mais vos actions vont a l'encontre des principes du dieux brisé, autant les volontaires doutent et risque de se désister, autant le rituel risque de ne pas fonctionner si vous ne l'acceptez pas dans son œuvre et dans ce qu'il représente.


Le premier pas qui nous permettra de revenir sur le chemin de la vie sera de relâcher les otages. Vous n'obtiendrez rien d'autre par eux que le refus a ce rituel.
Il est entendu qu'il ne devront pas avoir subit de torture physique ou mentale, ni vampirisé ni sous influence. Nous prenons vos menaces au sérieux, mais je suis certain que vous avez respecté votre parole jusqu'à présent et qu'ils sont en bonne santé. Dans le cas contraire, ou si suite a ce courrier un nouvel otage venait augmenter votre contingent, un nouveau vampire venait à accroître vos rangs il sera entendu un refus catégorique à ce dernier espoir.


Le premier pas fait, nous accéderons a votre demande faite à la Patricienne Jeraen.
Votre parole de non agression me suffira, et vous aurez alors la mienne sur la sincérité de notre action a vos cotés.
Un petit groupe descendra alors selon votre demande pour effectuer une approche de l'esprit de feu afin de procéder à son analyse.Nous préférerions que vous puissiez l'attirer en extérieur pour cela, a défaut nous seront obligé d'escorter la patricienne pour assurer de sa sécurité.

L'analyse sera faite, mais à son terme vous devrez remonter avec nous pour procéder à votre guérison ou être enfermé jusqu'à la réalisation du rituel de la mort latente sur l'ensemble des membres de votre nouvelle famille.
Il ne sera pas possible d'aller plus loin sans cela.


L'espoir persiste, mais je vous encourage à discuter avec votre famille du caractère dogmatique de ce rituel du dieux martyr et de ses implications, car sa réussite dépend de votre complet assentiment et des faits futurs qui vous en rapprocheront ou vous en eloigneront.

Pour ma part, je me rappelle du jour ou un camarade de la sainte triade m'a demandé quelle sentence je donnerai pour  un vampire.
Il avait alors dit qu’étant Tormiste, son premier instinct serait de le détruire, mais que de part la présence du culte d'ilmater au sein de la triade il donnerait le temps à ce dernier d'étudier la possibilité de le sauver.
Je peux lui répondre aujourd'hui, que plus que lui, je me suis personnellement engagé à procéder à leur guérison avec la bienveillance du dieu Brisé.
Et vous ?


En espérant que vous aurez raison gardé, je vous engage à me suivre sur le chemin d'apaisement, le choix de la vie.
Plus que jamais, votre destin est entre vos mains.

Alois de Fondsombre
Major de la garnison d'Erethil
Paladin du juste

Revenir en haut Aller en bas
Hellebore
Favorite
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: Echanges épistolaires   Ven 7 Oct - 14:51

*Copie d'un faux courrier envoyé à la surface*

Citation :
Endroit inconnu le *06/10*,


À destination du major de Fondsombre ainsi qu’à toute personne qui voudra me lire,


Tout d’abord je souhaite vous faire part de ma condition. Contrairement à ce que vous sembliez penser dès le début de ma rétention, si j’en crois ce que m’a dit le soldat Nain qui partage ma condition, je suis actuellement toujours en vie, ne suis ni blessée, ni meurtrie.


Je ne saurais, par contre, pas vous dire pour les autres otages car cela fait quelques semaines que je suis isolée,  et bien que je sois au courant de leur présence pour avoir pu leur parler lors de leur arrivée en espérant prendre des nouvelles de la cité, nous sommes retenus séparément les uns des autres.


Cependant, je pense qu’ils sont également en bonne santé et n’ont pas rejoint leur rang car aucun vampire que je n’avais pas déjà vu ne s’est montré à moi. De plus, nulle vantardise à leur sujet n’est venue à ma connaissance.


Ce courrier que vous tenez entre vos mains m’a été permis d’écrire par le champion de leur maison, je cite : « en guise de sa bonne foi pour résoudre la situation ».


Aussi, c’est avec regret que j’ai pu prendre connaissance de votre courrier alors que l’on m’imposait sa lecture à voix haute.


Bien que vous donniez des nouvelles chargées d’espoir concernant le rituel de la Mort Latente, je dois vous avouer que mes espoirs se sont morcelés un peu plus alors que je parcourais vos mots.


Cela fait bientôt six mois que je suis leur captive, des mois durant lesquels en dehors de la privation de ma liberté, j’ai été retenue dans des conditions que je m’imaginais bien pire. Et se sont six mois de plus où j’ai encore pu observer avec peine, l’inaction et le manque d’application dans leur devoir envers le royaume de la plupart de mes concitoyens. C’est une chose que j’ai malheureusement pu voir tout au long de ces deux dernières années et qui les rend à mes yeux, tout aussi responsables de la situation actuelle que ne le sont les vampires.


C’est à cause de faits extrêmement graves comme le retard d’une année pleine pris par la Maison des merveilles dans des recherches hautement importantes dans la résolution du conflit pour un soit disant problème de priorisation des tâches dans leur emploi du temps que nous en sommes aujourd’hui là. Mais également à cause du manque certain d’application à faire son devoir de la part du Soldat Agdayne qui n’a pas daigné montrer d’intérêt au dossier et n’a même pas pris la peine de prendre contact avec le peu de volontaire œuvrant selon les recommandations de son Altesse Ryalek D’Ewyluar, parfois même à la limite de rompre leurs vœux. J’ose imaginer que suivant vous-même la voie du Paladinat vous comprendrez l’importance que ces vœux ont dans nos vies.


Alors que je ne cautionne absolument pas les récents actes de ces créatures et que mes préceptes font que je les considère comme de viles créatures impies dont l’existence est un affront à mon Seigneur, je ne peux néanmoins omettre les faits passés. Des actions menées durant deux années, pendant lesquels ces vampires ont fait au mieux pour répondre aux exigences qui leur furent imposées. Moi-même étais d’ailleurs persuadée que la destruction était le seul moyen à employer contre eux afin de lutter efficacement contre la non-vie, j’ai appris entretemps que purifier leurs âmes et les ramener parmi nous était un acte tout aussi acceptable et plus noble encore.


Mais moi-même ne peux concevoir les propos que vous tenez dans votre lettre, car elle représente un déni des causes de l’aggravation du dossier : à savoir le premier refus de faire l’analyse de l’esprit du feu par la patricienne Jeraen qui a fini par poussé à l’acte les vampires qui n’avaient alors plus d’autre choix que de passer aux menaces, qu’encore une fois je ne cautionne pas.


Comment pouvons-nous, tous autant que nous sommes, défenseurs du bien, du royaume, roturier comme citoyens, voire même régents de nos institutions, encore nous regarder en face quand pendant deux ans ce sont des vampires qui ont œuvré à notre place pour tenter défaire un plus grand mal encore.


Comment pouvons-nous nous regarder en face quand bien même on scande notre attachement aux puissances du bien et que l’on a, par notre inaction, notre refus de faire notre devoir, et le déni de notre responsabilité dans la situation actuelle, laisser grandir, en tout conscience, le Mal sous nos pieds. Comment toutes ces personnes restées passives devant cette situation, pendant tant d’années, peuvent encore oser critiquer ceux qui ont retroussé leurs manches.

Je me permettrai enfin de rappeler que ces vampires existent à cause de cette passivité et que tout cela aurait pu être évité si chacun avait rempli son rôle dans le combat contre les  forces du mal présentes dans les égouts depuis des décennies. Si chacun avait assumé ses croyances, ses vœux mais aussi ses paroles à aucun moment cette crise n’en serait arrivée à ce point.


Sachez donc qu’actuellement mon cœur ressent de la peine et de la honte. Je suis en proie à un doute qui n’avait pas sa place en moi jusqu’à présent. J’étais en effet persuadée que les négociations s’entameraient dès le départ. Or, cette lettre présentant des menaces m’emplie de désarroi. J’ai peur, qu’à travers elle, vous amenuisiez la patience de ces vampires et promettiez la vie de trois sujets du royaume à un sort plus incertain encore.


Ce parchemin que vous tenez entre vos mains est donc en quelque sorte, un appel à l’espoir, celui que je garde encore de sauver les âmes de mes frères et de ceux qui partagent mon sort entre les mains des vampires. Celui qui me fait encore dire, que les paroles de chacun donnent sur les actes qu’elles impliquent.


Dans l’espoir de revoir de mes yeux la lumière du jour,
Hellebore Ghrian
Aspirante Paladine du Seigneur des morts
Adepte de l’Ordre de la Flamme Éternelle

*signature manuscrite*
Revenir en haut Aller en bas
Hellebore
Favorite
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: Echanges épistolaires   Jeu 20 Oct - 12:50

*Emplacement réservé*

Citation :
Cette note sera bientôt remplacée par un historique des évènements ayant trait à la Maisonnée dont notamment les faits d'armes du Champion.

Ce, dans le but d'aider la surface à remplir leur chronologie qui serait bien vide s'il ne devait y figurer que leurs actions.

Hellebore
Pour la Maison sur Saule
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echanges épistolaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Echanges épistolaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Echanges de pokémons
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» Echanges entre Rene Preval et Hillary Clinton
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Echanges de bons procédés [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison du Saule :: Section Surface-
Sauter vers: